Bienfaits de l'endurance

Sommaire

L’exercice physique pratiqué régulièrement est très bon pour la santé !

Il protège de l’hypertension, du surpoids, et par là de l’encrassement des artères et des maladies cardiovasculaires. Il protège aussi, partiellement, de l’ostéoporose, du diabète et de certains cancers. Enfin, il renforce les défenses immunitaires. Nous faisons le point.

Endurance : un sport bénéfique

Pratiquer une activité d'endurance est intéressante.

Le cyclisme, la natation, les courses de fond, le ski de fond, quand ils durent suffisamment longtemps, constituent des activités d’endurance.

Quand on dit que l’endurance se soutient en aérobie, on veut dire tout simplement qu'il utilise l’oxygène pour transformer les réserves (glucides et lipides) en énergie utilisable.

L’endurance se pratique sans forcer, sans à-coups, à rythme cardiaque constant, c’est-à-dire en évitant les accélérations. C'est ce qui permet qu'il dure longtemps :

  • Les sports d’endurance fortifient le cœur et renforcent les facultés respiratoires.
  • Ils permettent de maintenir ou de développer sa masse musculaire.
  • Ils entretiennent la souplesse des vaisseaux sanguins en les dilatant lors de l’effort.
  • La peau, mieux vascularisée, gagne ainsi en éclat.
  • Ils sont un excellent moyen de perdre des graisses et d’affiner sa silhouette car les graisses viscérales sont dégradées en priorité.
  • Ils aident à se libérer du stress et de l’anxiété et favorisent donc le bien-être. En effet, lors d'un sport d'endurance, l’organisme libère des endorphines et des neurotransmetteurs aux propriétés analgésiques qu'on appelle aussi hormone du bien-être. D'ailleurs, l'exercice d'aérobie a démontré son efficacité contre des pathologies très douloureuses, et notamment la fibromyalgie.

Bon à savoir : les experts de Santé publique France incitent à la pratique d’activité physique (30 minutes par jour à une certaine intensité) et à la réduction du temps passé assis dans la journée. Par ailleurs, si on se conforme aux dernières recommandations américaines et qu'on pratique chaque semaine au moins 150 minutes d’activité aérobique d’intensité modérée, on réduirait la mortalité de 29 %.

Endurance fondamentale : qu'est-ce que c'est ?

L'endurance fondamentale consiste à maintenir dans la durée un effort d'intensité modérée. Elle a les mêmes bénéfices que toute autre forme d'endurance.

Pour les sportifs, cette pratique améliore l'endurance, développe les facultés respiratoires, optimise l'utilisation des graisses et économise le glycogène :

  • Un footing d’une heure fait perdre du poids immédiatement.
  • Mais il s’agit essentiellement d’eau et de glucides que l’organisme va reconstituer rapidement après quelques heures de récupération par une bonne hydratation et grâce aux aliments que nous consommerons.

Endurance et métabolisme

À très court terme, quand on reprend un sport, on peut prendre un peu de poids :

  • En effet, l’entraînement augmente sa masse musculaire et accroît ses capacités de réserves énergétiques.
  • Le muscle est plus lourd que la graisse. Après quelques séances d’entraînement, le gain de poids en muscle va prévaloir sur le poids perdu en graisse.
  • Mais cette masse supplémentaire est bénéfique. On sait en effet que les muscles, pour fonctionner, ont besoin d’énergie, même au repos. Plus on a de muscles, plus ils consomment, et ils consomment essentiellement des graisses.
  • En fait, même si on prend un peu de poids en faisant du sport, le pourcentage de graisses diminue et on brûle plus efficacement son stock.

Une balance impédancemètre permet d’apprécier ces progrès.

En augmentant ainsi notre métabolisme de base, nous augmentons la quantité de graisses brûlées dans la journée. Une augmentation de 1 % de notre métabolisme basal permet de perdre jusqu'à 700 grammes de masse grasse par an.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider