Hormone de croissance

Sommaire

L'hormone de croissance est produite physiologiquement par le corps humain et joue un rôle important dans son métabolisme.

L'hormone de croissance de synthèse est utilisée dans le traitement de certaines pathologies mais son utilisation est aussi déviée chez les sportifs. Un point s'impose sur le sujet.

Qu'est-ce qu'une hormone de croissance ?

La GH ou Growth Hormone, appelée aussi somatotropine, est une hormone produite au niveau de la partie antérieure de l'hypophyse (ou glande pituitaire), petite glande située à la base du crâne, par des cellules spécialisées appelées cellules somatotropes.

Cette sécrétion est elle-même contrôlée au niveau de l'hypothalamus, structure située juste au-dessus de l'hypophyse, via la libération de GH-RH (Growth Hormone Releasing Hormone ou somatolibérine) dont le rôle est de stimuler sa production. 

Elle intervient dans : 

  • La croissance osseuse, la croissance des cartilages.
  • Le métabolisme protéique, avec une action sur la croissance des muscles (effet anabolisant).
  • Le métabolisme lipidique et glucidique, de manière indirecte, via l'IGF (Insuline like growth factor) dont elle favorise la sécrétion au niveau du foie. Il en résulte une diminution de la masse grasse et une augmentation de la glycémie.

Pathologies de l'hormone de croissance

Déficit en hormone de croissance ou insuffisance somatotrope 

Il se traduit chez l'enfant par un retard de croissance pouvant aboutir à un nanisme, avec retard de puberté.

Chez l'adulte il résulte en une diminution de la masse musculaire, une augmentation de la masse grasse, une tendance à l'hypoglycémie, une diminution de la résistance physique à l'effort, une intolérance au froid, une tendance dépressive :

  • Les causes peuvent être congénitales : certaines maladies génétiques (syndrome de Turner, syndrome de Prader-Willi), malformations, formes idiopathiques (pas de cause identifiée) notamment familiales.
  • Les causes peuvent être acquises : tumeur de la région hypothalamo-hypophysaire (adénome, craniopharyngiome), atteintes hypophysaires suite à une chirurgie ou radiothérapie, traumatisme crânien, autres causes plus rares ( anévrisme, suites d'un accouchement hémorragique, accident vasculaire cérébral, infection).

Excès en hormone de croissance

Il se manifeste, chez l'enfant, par un gigantisme : accélération de la croissance des os longs, les cartilages de croissance n'étant pas soudés.

Chez l'adulte il se traduit par une acromégalie : 

  • Apparition progressive, sur plusieurs années, d'une hypertrophie des os courts et plats : modifications de la face avec saillie des arcades sourcilières, hypertrophie du nez et des mâchoires, augmentation du périmètre crânien, élargissement et allongement des mains et pieds. Cela touche aussi certains organes comme le foie et le cœur.
  • Atteintes métaboliques (diabète) et cardiovasculaires (hypertension artérielle, insuffisance cardiaque), et rhumatologiques (douleurs articulaires). 

Il est causé en règle générale par une tumeur bénigne de l'hypophyse (adénome). D'autres causes sont beaucoup plus rares et sont représentées par des tumeurs non hypophysaires qui produisent en excès de la GH ou de la GHRH.

Traitement par hormone de croissance

La GH est utilisée dans le traitement du déficit en hormone de croissance chez l'adulte et l'enfant. Chez l'enfant :

  • pour un retard de croissance lié à un déficit en hormone de croissance, une maladie génétique ou une insuffisance rénale chronique ; 
  • en cas de petite taille de naissance.

Chez l'adulte en cas de déficit en GH secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou acquis dans l'enfance.

L'hormone de croissance thérapeutique utilisée de nos jours est une hormone humaine synthétique fabriquée par génie génétique, identique à l'hormone naturelle.

Elle est la seule autorisée, l'utilisation des hormones issues du corps humain étant interdites depuis qu'elles ont été à l'origine de la transmission de la maladie de Creuzfelt Jacob (encéphalopathie spongiforme bovine ou maladie de la vache folle).

Hormone de croissance chez les sportifs

L'hormone de croissance fait partie des produits dopants, certains sportifs utilisant ses effets métaboliques pour améliorer leurs performances.

Elle fait partie de la classe S2 (hormones et substances apparentées), au sein des substances interdites en permanence. La GH améliore en effet la capacité physique et la résistance à l'effort en agissant sur la masse et la puissance musculaire, l'augmentation du débit cardiaque et en stimulant la fabrication des globules rouges. Elle permet d'améliorer la récupération à l'exercice et diminue la fatigue. 

La GH est très difficilement détectable ce qui rend les contrôles très difficiles, étant éliminée très rapidement par l'organisme. Cependant, de nouveaux kits de dépistage plus performants et ciblés sur l'hormone de croissance ont vu le jour. 

Les effets secondaires chez le sportif, comme chez toute personne qui prendrait de l'hormone de croissance sans être affectée d'un déficit sont : l'acromégalie, l'arthrose, le diabète, l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, et le risque accru de cancer.

Ces pros peuvent vous aider